• Accueil
  • > APRES L’ AFFAIRE CAHUZAC : LA QUESTION NE SERA PAS POSEE ! – 15 Avril 2013

APRES L’ AFFAIRE CAHUZAC : LA QUESTION NE SERA PAS POSEE ! – 15 Avril 2013

La lettre de Jean-Louis CHARPAL  n° 35

 

L’ UMPS a un maître intraitable à qui il faut rendre des comptes. Qui est ce maître ? Le peuple ?

Evidemment que non ! Ce serait le cas si nous étions en République. Mais la République démocratique actuelle n’est plus qu’une coquille vide. Nous sommes désormais sur une autre planète : la planète ultra libérale.

Ce maître, c’est donc le fric.

Les dirigeants du PS (comme avant eux, l’ UMP) ont fait un choix et n’en démordrons pas : défendre bec et ongles les intérêts des 1% contre ceux des 99%.

Sauver le « Fric Roi » comme il a fallu sauver le soldat Rayan, c’est sauver la fraude et l’évasion fiscales massives, les niches fiscales, les délocalisations boursières, les inégalités de revenus, les privilèges en tout genre de l’aristocratie du fric. 

Pour cela, une seule solution : tout faire pour que le scandale Cahuzac tourne aux questions de personnes. Jouer la comédie, organiser le psychodrame. Vieille technique du prestigiditateur : détourner l’attention du public pour pouvoir le mystifier.

L’affaire Cahuzac a eu le « mérite » objectif et involontaire, de lever un coin du voile sur l’absurdité de l’ économie sauvage de casino qui massacre l’économie réelle.

Il faut vite refermer la parenthèse. Le peuple ne doit pas savoir qu’un autre monde est possible, où ses intérêts seraient pris en compte, comme ce fut le cas, non pas parfaitement, mais néanmoins significativement, entre 1944 et 1975.

Pour cela l’oligarchie a bien des atouts : des politicards excellents comédiens, des médias, tant privés que publics, qui sont entre ses mains. Tous les « chiens de garde-journaleux » vont se faire une joie (ils en bavent d’avance) de relayer « ad nauseam » chaque épisode de cette lamentable pièce de boulevard.

Pendant ce temps, l’économie va s’ asphyxier toujours plus, les emplois disparaître à vue d’oeil, les entreprises se délocaliser « boursièrement », la misère s’étendre, créant une misère encore plus grande.

Mais les profits vont continuer à s’accumuler. C’est bien l’essentiel, non ?

Conclusion : Vive l’affaire Cahuzac !

Les alchimistes n’ont pas réussi à transformer le plomb en or, mais les ultra libéraux de l’UMPS vont réussir à transformer la boue en fric. Chapeau Messieurs !

Pour cela le rouleau compresseur médiatico-sondagier, arme de destruction massive de la démocratie, entre en action. Après une intense préparation d’artillerie médiatique, consistant à bombarder les cerveaux avec le même message, on vérifie l’efficacité du dit bombardement.

On fait donc un « sondage » en faisant semblant de demander l’avis des gens, comme s’ils étaient encore des citoyens libres, alors qu’en fait, on vérifie qu’ils « recrachent » bien, sans trop le déformer, le message dont on a bombardé sans relâche leurs cerveaux.

Résultat ? BINGO ! A tous les coups on gagne !

Une dépêche AFP (13/4/2013 – 23h15) nous apprend que (extraits) :

« Six français sur dix favorables à la publication du patrimoine des politiques.

Plus de six français sur dix estiment nécessaire la publication du patrimoine des hommes politiques, même si sept sur dix seraient indifférents s’ils apprenaient qu’un ministre ou un député était très riche, selon un sondage IFOP.

Invitées à réagir au futur projet de loi qui , rappelle la question posée, « prévoit pour les ministres, parlementaires et présidents de conseils généraux et régionaux l’obligation de rendre public leur patrimoine », 63% répondent que « c’est une mesure nécessaire pour garantir la transparence dans une démocratie moderne », contre 36% qui jugent que « c’est une dérive malsaine qui ressemble à du voyeurisme ». (fin de citation).

Le reste de la dépêche s’en tient, de façon exclusive, aux aspects relevant de la transparence.

Pour l’oligarchie, c’est du bon boulot, la boucle est bouclée.

Si des citoyens genre Front de Gauche ou simplement opposés aux dérives ultra libérales, disent dans les médias : « mais cette loi est absolument insuffisante, il faut s’attaquer aux niches fiscales, à l’évasion et à la fraude fiscales, aux paradis fiscaux etc … » je peux vous dire d’avance la réponse que le chien de garde de service va lui asséner : « vous êtes contre la transparence ? Mais les français approuvent cette loi ! » .

Autrement dit :  « ferme la, l’affaire est terminée, circule, y’a rien à voir ! L’accumulation de fric stérile qui bloque tout espoir de relance économique continuera, que ça te plaise ou non ».

Les ultra libéraux, cousus d’or, ne doivent pas regretter d’être propriétaires de 98% des médias et des instituts de sondage. Le retour sur investissement va au-delà de leurs espérances les plus optimistes !

Si les « sondagiers » faisaient leur métier correctement, la question posée devrait être la suivante :

« Considérez vous qu’au-delà de la question du patrimoine et de l’enrichissement des élus, le Gouvernement et le Parlement devraient tout mettre en oeuvre pour mettre fin à la fraude, à l’évasion et aux niches fiscales, et pour combattre les paradis fiscaux ? » .

Rassurez vous, comme pendant le procès de Zola au moment de l’affaire Dreyfus :

 

                            « LA QUESTION NE SERA PAS POSEE ! »

                                                                                                                                      Jean-Louis CHARPAL

                                  

 

 

 

  

 

 

 

  

 

5 Réponses à “APRES L’ AFFAIRE CAHUZAC : LA QUESTION NE SERA PAS POSEE ! – 15 Avril 2013”

  1. Robert Mascarell dit :

    Camarade Jean-Louis,

    Je signe ton article des deux mains.

    Continue comme ça !

  2. tétillon laurent dit :

    Merci pour ce texte, et celui sur les trolls. Enorme ! je suis juste triste de ne plus pouvoir te lire sur marianne, comme beaucoup d’autres qui ont quittés ce site pollué et infecté par une horde de trolls blonds aux yeux bleus…
    Au plaisir de te lire.

    • Merci pour ton message. Je n’ai pas quitté le site de Marianne, mais j’ai pris un peu de distance, dans la nature, pour me changer un peu les idées. Même si comme toi, je regrette la présence de certains trolls, à l’opposé de nos convictions …
      Bien cordialement à toi.

      • odile mortelette dit :

        je vous ai chercher en vain depuis quelques temps merci d’etre revenu malgré mes 76 ANS je viens de passer un superbe aprés-midi dans ……….mon jardin. J’avais lu des C.. invraisemblables sur les augmentations d’impots. personne ne parait etre au courant qu’elles ont été votées il y a 2ans LE BEAU SARKO AVAIT SU FAIRE j’ai fait un relevé depuis la mort de mon mari une année plus, une année moins (cadeau soi disant pour le FAMEUX POUVOIR D’ACHAT) bla bla mais maintenant pour payer les dettes aucune explication personne ne parle des niches fiscales qui ont été supprimées par etape et je pourrais en faire un roman ce que je reproche tant a ces petites merdeuses de journaleuses « toujours couper la parole et ne rien expliquer  » tout faire pour dresser les uns contre les autre et ainsi de suite …………

  3. mistral dit :

    Et une fois que vous avez dit ça, on fait quoi ?

Laisser un commentaire

 

Comment faire plaisir aux f... |
Comité d'information des ci... |
oyemprid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mikou13
| L'éphéméride intemporel, le...
| Gaullistes de Marseille