LA FIN D’ UN MONDE – 3 Mai 2010

La Lettre de Jean-Louis CHARPAL

N° 14

Ce qui se passe en Grèce est évidemment en soi un exemple dramatique des conséquences de la sauvagerie économique néo libérale. Injustice, absurdité, inefficacité des  » remèdes  » sont la marque de ce qui s’ y passe actuellement.

Mais ce doit être l’occasion de réaliser qu’il n’ y a pas que la Grèce qui est en faillite. Toutes les démocraties sont, ( et non pas comme il est dit souvent :  » vont bientôt être » en faillite ). Les Etats-Unis, la Grande Bretagne, le Portugal, l’Espagne, la France , le Japon etc … ont un encours de dettes qui est plus ou moins l’équivalent de leur PIB. Jamais en restant dans le cadre actuel archéo- libéral, ces Etats ne pourront rembourser leurs dettes.

Ils sont donc aujourd ‘hui en état de cessation de paiement, puisqu’ils ne bouchent un trou qu’en creusant un autre trou.

Ca n’est pas en jettant un malheureux pays en pâture aux vautours de la spéculation, que les autres pays pourront camoufler longtemps la réalité de leur situation . Des « faillis » qui prêtent à un un plus failli qu’eux un argent qu’il n’ont pas est presque risible , mais surtout signe la fin d’un monde. La fin de la forme la plus injuste et la plus inhumaine qu’ ait revêtu le capitalisme depuis le milieu du XIXè siècle.

Voilà où ont conduit les principes dogmatiques et totalitaires qui ont sous tendu la montée en puissance de la dictature des marchés, de l’économie de casino, de la mise en concurrence de populations aux traditions et systèmes sociaux complètement hétéroclites, de l’emprise de mutinationales sans foi ni loi. Le tout basé sur la démission et parfois la participation active de tous les gouvernements de droite comme de gauche, qui se sont couchés devant le veau d’ or des hyper profits d’une infime minorité de privilégiés.

Mais nous assistons aussi à la faillite sans appel et pour ainsi dire spectaculaire d’ une Europe indigne de ce nom.Il est difficile pour moi de dire que l’ Europe est morte à Athènes, car je considère qu’elle n’ a jamais existé. Comment peut-on mourir avant d’être né ?

La véritable Europe, capable d’apporter aux peuples en s’unissant, plus de bonheur qu’ ils ne pourraient en obtenir en restant isolés, aurait dû s’ériger en une Confédération de quelques Etats, d’accord sur une philosophie commune visant à  satisfaire le plus grand nombre comme il sied à une démocratie et non pas à permettre à une toute petite minorité d’empocher, pour elle seule, les fruits du travail de tous en laissant dans une quasi misère des millions de gens innocents.

Pour qui sonne le glas ? Pour le néo libéralisme, pour les « experts » vendus, pour les médias laveurs de cerveaux, pour les syndicalistes veules voire corrompus, pour les politiciens réactionnaires ou soi disant de gauche.Concernant ces derniers, ils doivent comprendre que les peuples ne feront plus jamais confiance à la démocratie représentative comme mode exclusif et définitif de gouvernement. Ce système est obsolète et dépassé.

Un monde nouveau doit prendre la relève où l’ économie sera au service de l’homme et où plus jamais les politiciens ne recevront un chèque en blanc. Les citoyens et citoyennes de tous les pays doivent prendre leur destinée en mains. Ils doivent communiquer entre eux et mener des actions solidaires. Internet à cet égard est un formidable outil de rapprochement.

Au titre des valeurs humanistes l’ homme doit être remis au centre de tout système politique, et au titre des valeurs démocratiques le citoyen doit être au coeur des institutions, le politicien ne devant être qu’au service des peuples.

Le « métier » du citoyen ? CONTROLER - CRITIQUER – PROPOSER .

Je trouve réjouissante cette citation du citoyen américain, anti impérialiste et anti néo libéral, Noam CHOMSKY :

 » L’ anarchisme, du moins tel que je le comprends, est une tendance de la pensée et de l’action humaine qui cherche à identifier les structures d’ autoritité et de domination, à leur demander de se justifier et, dès qu’elles en sont incapables ( ce qui arrive fréquemment ) à tenter de les dépasser « .

On ne saurait mieux dire et même si je ne suis pas un anarchiste de stricte obédience, tel était bien le sens de mon propos …

Une Réponse à “LA FIN D’ UN MONDE – 3 Mai 2010”

  1. Sanjana dit :

    A chaque tux qui nait, une fleur sort dans le de9sert. Ne vous torpmez pas, c est pas le de9sert qui avance, c est l homme qui recule, et comme la nature a horreur du vide, le de9sert prend sa place.Cordialement

Laisser un commentaire

 

Comment faire plaisir aux f... |
Comité d'information des ci... |
oyemprid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mikou13
| L'éphéméride intemporel, le...
| Gaullistes de Marseille