• Accueil
  • > Archives
  • > Madame PARISOT ou l’art de dire n’importe quoi – 15 décembre 2009

Madame PARISOT ou l’art de dire n’importe quoi – 15 décembre 2009

La Lettre de Jean-Louis CHARPAL                                                                                  Le  15 décembre 2009

N° 6

Madame Parisot, présidente du Medef, a récemment déclaré :  » Il n’y a pas d’ alternative à l’économie de marché ». Ainsi donc, d’un point de vue philosophique, cette éminente personne détient la vérité. C ‘est  un scoop intéressant : il existe une catégorie des connaissances où le débat est définitivement clos et où toute discussion ne saurait être tolérée, car elle constituerait une perte de temps. Et le temps,chacun le sait, c’ est de l’argent et rien ne passionne plus cette dame et ses semblables que l’argent .

Au plan politique, cette « découverte » n’est pas sans conséquences importantes : puisqu’il n’y a plus de questions à se poser dans un domaine aussi important, à quoi bon organiser de couteuses élections ? La voie,la seule possible a été trouvée par Mme Parisot . La pensée unique , voilà la réponse à tout ! Comme pour Monsieur Harpagon à qui le fameux  « sans dot » apparaissait comme définitivement incontournable !

Concernant l’économie politique, une étape décisive vient d’être franchie, qui vaudra à n’en pas douter le prix Nobel à son auteur, puisque cette discipline compte désormais parmi les sciences exactes et non plus comme auparavant, parmi les sciences humaines, soumises aux aléas de la condition du même nom.

Mme Parisot devrait savoir, mais peut-être le fait-elle exprès, que le système capitaliste peut prendre bien des visages et apparaît donc polymorphe. Pour prendre un exemple, dans l’ Allemagne d’Hitler, l’ Italie de Mussolini, la France de Léon Blum ou l’ Amérique de Roosevelt, règnait le même système économique ! C’ est peu dire que le « vécu » des populations était extrêmement différent d’un pays à un autre.

La vérité, c’est que cette dame nous prend pour des imbéciles, et feint de confondre « économie de marché » qui ne veut rien dire de très précis (cf l’exemple précité) et peut être acceptable dans certaines conditions, et la « dictature des marchés » qui est bien le mode de fonctionnement de l’économie mondiale actuelle et qui, elle, est totalement inacceptable même pour bien des démocrates de droite ou du centre.

Eh bien oui, il y a une alternative à la dictature des marchés ! On n’ est pas obligé d’accepter les délocalisations spéculatives, les inégalités scandaleuses, les marchés dérivés, les multinationales qui humilient et exploitent de façon éhontée et inhumaine les salariés, les paradis fiscaux, la fraude fiscale, j’en passe et des pires!

Oui, il y a place pour d’autres politiques. Mais il est vrai que lorsque ces politiques devenues urgentes, se mettront en place, vous et ceux qui vous ressemblent,n’aurez plus aucun rôle à jouer. On peut comprendre, dans ces conditions, que vous préfériez la méthode Coué pour vous convaincre vous même que votre règne va perdurer, plutôt que d’envisager une autre politique au service des peuples, des femmes et des hommes qui créent les richesses au profit de gens comme vous qui ne faites qu’en profiter !

*                              *

*

D’ autre part, nous apprenons que M. Berlusconi a été victime d’une agression par quelqu’ un dont on nous dit qu’il est déséquilibré. Au-delà de l’anecdote, dont les médias se repaissent complaisamment, on ne peut que regretter cet évènement alors que ce politicien corrompu, incompétent et indigne d’exercer une quelconque responsabilité publique, commençait à être sérieusement remis en question par un collectif de citoyens, soudés par leurs contacts sur internet.

Tous les démocrates ne peuvent qu’ apporter leur total soutien à ces citoyens, pour que, passé le regain de popularité que va connaître Berlusconi, ils réussissent à mettre définitivement hors jeu un tel individu qui déshonore l’idée même de démocratie.

Laisser un commentaire

 

Comment faire plaisir aux f... |
Comité d'information des ci... |
oyemprid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mikou13
| L'éphéméride intemporel, le...
| Gaullistes de Marseille