OBAMA et le nouveau Mur – 9 novembre 2009

La Lettre de                                                                                                                          Le 9 novembre 2009

J L  CHARPAL

n° 3

Je suis passablement agacé par la façon triomphaliste, frisant l’indécence, mais la désinformation est obcène par nature, avec laquelle on célèbre l’anniversaire de la chute du mur de Berlin.

Aucun démocrate progressiste et humaniste n’ a certes versé une larme sur ce qui mettait un point d’orgue à l’agonie de ce que j’appelle le fascisme rouge, et qui a vu son apogée, ou plutôt son paroxysme avec Staline, un des plus grands assassins avec Hitler, que l’ Humanité ait connu.

Mais lorsqu’on est débarassé d’une telle idéologie grégaire, d’abord criminelle et sanguinaire puis seulement absurde, c’est pour connaître des jours meilleurs: respect de la dignité humaine, libertés démocratiques, élévation du niveau de vie dans la justice sociale et maîtrise des inégalités.

Or, depuis 20 ans, l’empire soviétique s’est disloqué et qu’ a t-on vu  éclore ? L’ ethno-fascisme, les haines raciales, la sauvagerie économique, les mafias, la prostitution , la drogue. Résultat : des pouvoirs tout aussi totalitaires et des peuples à la dérive, en but à une misère d’autant plus insupportable que les inégalités ont été décuplées voire centuplées .

L’ Europe aurait dû guider l’ex empire sur la voie de la sagesse et l’inciter à avancer avec prudence. Passer progressivement à une économie de marché en laissant se développer le petit commerce, l’artisanat, l’agriculture, le tourisme. Mais garder certaines structures collectives et des services publics prêts à travailler, non plus pour un parti unique, mais pour l’intérêt général.

Au lieu de cela, la racaille néo-libérale a poussé au crime ces malheureux peuples en profitant de leur désarroi, compréhensible, pour les jeter tête baissée, contre un autre mur, aussi lamentable que l’autre, celui de la sauvagerie économique.

Ils sont donc passés sans transition, d’une idéologie grégaire à une autre, du fascisme rouge au totalitarisme économique mondialisé.

Tous ceux qui célèbrent « ça » devraient avoir honte. Et Monsieur Obama, quel rapport ? Eh bien, il est direct ! Comme il n’ y a plus d’autre horizon actuellement, qu’une conception inhumaine de la vie sur cette planète, dûe au mur qui a été édifié le jour même où le précédent a chuté, M. Obama ne peut tout simplement pas appliquer son programme politique.

Le nouveau mur qu’interdit-il ? La même chose que l’autre: l’accès à la dignité, aux libertés vraies et à la justice sociale. Ce mur là, c’est le mur de l’argent ou plutôt du fric. L’argent est utile dans une économie régulée, dans le système totalitaire actuel, il est sale: parlons de fric, c’est plus opportunément méprisant.

Le mur du fric se dresse donc devant M. Obama. Je l’ai dit dans mon essai, les Etats-Unis sont pour des raisons historiques, qualitativement parlant, une démocratie minuscule et diminuée. L’ éventail des choix politiques ne va que de l’extrême droite au centre droit. Tout ce qui est plus à gauche est présenté comme du communisme.C’est le résultat d’une inculture crasse, dénoncée par les citoyens américains dignes de ce nom, nombreux mais hélas, largement minoritaires et mise en scène par une poignée d’ultras réactionnaires corrompus.

Vouloir donner un peu de dignité aux 45 millions de personnes qui n’ont aucune protection sociale est présenté comme une mesure révolutionnaire. Le sang va couler dans le caniveau !

Il faut dire que M. Obama n’a pas de chance. Il aurait pu et dû compter sur l’Europe, s’appuyer sur elle, la prendre comme référence. Mais celle-ci n’est plus qu’une planche pourrie, gangrénée elle aussi, et fière de l’être, par la sauvagerie économique mondialisée.

Les dirigeants actuels, de droite comme de gauche, ne sont plus depuis plus de 20 ans que des pantins privés du vrai pouvoir, gesticulant, englués dans les mérécages d’une « com » stérile.

Et puis ils ont autre chose à faire. Ils fêtent la chute du mur ! Do not disturb!

Laisser un commentaire

 

Comment faire plaisir aux f... |
Comité d'information des ci... |
oyemprid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mikou13
| L'éphéméride intemporel, le...
| Gaullistes de Marseille