• Accueil
  • > LE PRIX NOBEL A UN CANICHE – 12 octobre 2012

LE PRIX NOBEL A UN CANICHE – 12 octobre 2012

La lettre de Jean-Louis CHARPAL n° 31

Je suis absolument révolté de voir que le prix Nobel de la paix ait été attribué à l’Union Européenne ! C’est un scandale.

 Alors que l’Europe est en train de tirer une balle dans la nuque aux démocraties déjà si malades avec le traité TSCG, que des peuples sont humiliés et au bord de la révolte du fait de l’austérité, on accorde un prix qui se veut prestigieux à une organisation entièrement à la dispsition de la dictature des marchés et des intérêts particuliers les plus contestables.

 L’Europe actuelle est fauteure de guerre car elle est favorable à la guerre économique que les hommes se font entre eux.Une étude internationale, conduite par des chercheurs d’universités, notamment des Etas-Unis, du Canada et du Japon, dont certaines prestigieuses (telles que Harvard) a démontré que la misère causée pas les inégalités fait 1,4 millions de morts par an dans les 30 pays les plus industrialisés du monde. 14 millions de morts en 10 ans, soit plus que la première guerre mondiale ! Evidemment, les pays d’Europe sont concernés.

Sans oublier que l’Union européenne abrite, sans rien trouver à redire, des hedges funds à Londres qui gagnent des sommes folles en spéculant sur le maïs, le blé et le riz, ce qui cause la mort de millions de femmes et d’enfants.

La paix ? Parlons en ! J’ai vu des vidéos sur le net où les grecs, poussés à bout par une misère incroyable, en sont arrivés dans leur colère sans issue, à jeter des cocktails molotov dans les rues. C’est ça la paix « européenne » ? Mais le jury du Nobel est un récidiviste. Il a, à plusieurs reprises, eu l’infâme culot de donner le nobel d’économie à des spéculateurs américains, complètement déjantés. Les récipiendaires ont d’ailleurs fait faillite presqu’aussitôt après !

Si les « journalistes » et les experts étaient autre chose que des chiens de garde du système, le tollé aurait dû être tel, que ce prix aurait perdu toute crédibilité jusqu’à le fin des temps. 

 Maintenant il va falloir supporter la sotttise satisfaite et dégoulinante de tous les « fondateurs » de l’Europe (en réalité des fossoyeurs) qui vont se répandre dans tous les médias. Quelle belle occasion de faire croire, en plein TSCG, que l’Europe du fric, c’est merveilleux. Je crois à l’utilité des manifestations ! Je souhaite que le jour de la remise du prix, les rues de Stockholm seront noires de monde, avec des gens criant leur mépris pour une telle provocation !

Le jury aurait dû donner le prix Nobel à Goldmann Sachs, puisque c’est lui qui dirige l’Europe.  Il fut une époque où Blair qui  s’alignait systématiquement sur Bush, était traité de caniche. L’Europe ultra libérale est le caniche des USA en matière de défense et celui des marchés en matière économique.

On a donné le prix nobel à un caniche !

 

 

2 Réponses à “LE PRIX NOBEL A UN CANICHE – 12 octobre 2012”

  1. joncour denis dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire plusieurs de vos articles. Je suis en accord avec le fond mais leur absence systématique de références m’afflige. Vous n’avez sans doute pas fait suffisamment d’études (sic!) pour savoir l’inconsistance, le manque total d’effets, sans parler de l’impossibilité de s’en servir pour argumenter qui sont liés à ce type de publications.
    Je prends un exemple : « Il a, à plusieurs reprises, eu l’infâme culot de donner le nobel d’économie à des spéculateurs américains, complètement déjantés. Les récipiendaires ont d’ailleurs fait faillite presqu’aussitôt après ! »
    ha bon ! c’étaient quand ? qui ? de quoi tu parles ? Vous le savez peut-être, peut-être seulement, mais combien de vos lecteurs pourront utiliser ce genre d’allégation sans se faire démonter pitoyablement s’il n’ont pas fait tout un travail d’analyse que moi, simple cuisinier de mon état je n’ai pas vraiment le temps ni les compétences, pour le faire.
    Je partage vos révoltes mais je tiens à ce que les miennes soient efficaces donc étayées. Car pour les confronter souvent à mes clients capitalistes libéraux comme à mes salariés rongés par les mêmes idées préconçues, je sais trop combien on va me ressortir force référence chiffrées et datée de la presse nationale quotidienne. Or c’est bien de cette permanente perfusion insidieuse qu’il nous faut décontaminer nos con-citoyens pour qu’ils restent citoyens.

    • Monsieur Joncour,
      Ne soyez pas si sévère, ni si exigeant. Je suis un simple citoyen, désintéressé, mais qui entend faire son métier de citoyen : observer, critiquer, proposer.
      Je ne veux pas raconter ma vie, celle-ci eu égard aux problèmes de l’ Humanité, n’a guère d’intérêt et d’importance. Je veux juste dire que j’ai fait, comme beaucoup de rejetons des classes moyennes, des études supérieures, mais je ne me considère pas plus malin qu’un autre. Concernant les prix Nobel d’économie, ce que je dis est la stricte vérité. S’ il fallait que je prouve par a + b tout ce que j’avance, comme si j’étais présumé coupable de raconter n’importe quoi, je n’en finirais pas. Dans un de mes articles,  » la dictature médiatique » et dans un chapitre sur les médias de mon modeste essai ( Refaire le Monde ) j’ explique les ravages de la désinformation . Depuis 32 ans désormais, dans toutes les démocraties, 98% des médias racontent n’importe quoi et lavent le cerveau des gens avec le dogme ultra libéral. Je ne peux tout seul annuler des décennies de mensonges par manipulation et omission, en démontrant tout ce que les citoyens devraient savoir et que ces médias leur ont caché. Je puise mes informations sur internet et dans les quelques très rares journaux libres de décrire le monde comme il est : le Monde Diplomatique, Politis, Alternatives économiques et (quoiqu’on en dise ) l’Humanité. Si les citoyens étaient ionformés de ce qui se passe, jamais l’ultra libéralisme et la dictature des marchés ne se seraient imposés et je n’aurais pas éprouvé le besoin d’écrire sur un blog pour essayer de remonter, pour ma modeste part, le courant de ce flot de balivernes. Je constate que vous êtes d’accord sur le fond; faites donc comme moi : laissez tomber la télé, la radio et la presse vendue et allez chercher l’info aux bonnes sources. Nous serons alors complètement en phase. Bien cordialement à vous. JLC

Laisser un commentaire

 

Comment faire plaisir aux f... |
Comité d'information des ci... |
oyemprid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mikou13
| L'éphéméride intemporel, le...
| Gaullistes de Marseille